Ground-Breaking Expansion as ALN Welcomes Three New Francophone Members - Africa Legal Network

Ground-Breaking Expansion as ALN Welcomes Three New Francophone Members

 

ALN has announced the admission of three new members as part of their strategy to expand into francophone Africa. The new members are based in Algeria, Guinea and Morocco and joined as of 1 May 2017.

Since October last year, the alliance has welcomed six new member firms bringing ALN’s coverage to 16 countries, making it the largest legal alliance of its kind in Africa.

According to ALN’s Chairman, Dr. Cheick Modibo Diarra, “ALN’s expansion strategy has been planned carefully for some time now as we sought out the right firms for ALN, firms that met our requirements in terms of independence, capacity, integrity, expertise and cultural fit.”

He further said that, “It is clear that the Francophone market, and indeed the wider African market, is looking for lawyers that are dynamic, mobile, up-to-date with modern technology and systems and who can bring international experience alongside their local on the ground connections.  This is what ALN is all about”.

The new member firms are led by Safia Fassi-Fihri for BFR & Associés in Morocco, Foued Bourabiat for Bourabiat Associés in Algeria and Salimatou Diallo for SD Avocats in Guinea. These three firms have been working closely with each other for some time and sought to join ALN as part of a common strategy focussed on the sustainable growth of their respective practices in francophone Africa.

Joining ALN was the natural next step in the evolution of these firms’ pan-African vision. By partnering with ALN, they will become “first movers” in their market with regional capacity and strong pan-African connections.

ALN views this as a further step in the alliance’s plan to create a stronghold in francophone Africa.  Other francophone members include Mauritius, Rwanda and Madagascar.  ALN is already entrenched in East and Southern Africa with a large client base of private equity funds, banks, multinational corporations, governments and developmental institutions.

ALN now has integrated Anglophone, Lusophone and Francophone capabilities, setting it apart from other African networks which work on a pure regional or referral basis.

Karim Anjarwalla, Managing Partner of Anjarwalla & Khanna, one of the founders of ALN, commented on the new members that “ALN has been in a ‘consolidation’ phase for some time now as we have been recruiting a team of professional business services resources to properly support ALN member firms. Now that we have the appropriate infrastructure and personnel in place we are able to really drive our expansion plans and introduce a whole new market to ALN clients”.

Anjarwalla further says, “ALN’s continued success in advising on cross border matters comes from our one firm approach of collaborating in virtual teams across multiple offices”.  ALN will be able to capitalise on the increase in trade and investment between francophone Africa and anglophone Africa by offering on-the-ground legal resources to clients. ALN members also share resources and exchange business insights, market intelligence and best practices, placing them in an ideal position to advise any client looking to bridge between Francophone and Anglophone Africa.

The new members had the following to say:

Foued Bourabiat from Algeria has said that Francophone Africa is going to have an enormous role to play in the development of the African continent. “What attracted the new members to ALN was that the firms are all committed to working together and combining their respective strengths to create a footprint across the group that no one firm could develop on its own”. Bourabiat has also said that a bespoke Francophone team is in place to coordinate ALN’s efforts and work towards full geographic coverage across the region.

Safia Fassi Fihri from Morocco noted that there has been a significant increase in the appetite of Moroccan clients to expand their business in the rest of Africa. “We at BFR & Associés will use this Pan-African platform to take advantage of the many opportunities that exist for Moroccan businesses to enter other African markets, especially in the finance sector”.

Salimatou Diallo from Guinea told us that this is the first step in ALN’s plan to develop their OHADA law expertise and the group will be looking at ways to leverage off the increased commercial activity into the countries that have adopted the OHADA laws. “This is an exciting time to be a lawyer in Africa, I think we have the opportunity to change the way legal services have been delivered in the region – for the better”.

The ALN team is also gearing up for their Annual Conference in Dubai in October where the members will be hosting a number of panel discussions with key global business leaders to discuss the sectors, regions and opportunities in Africa that provide the greatest investment potential in Francophone Africa and the rest of the continent. The conference hosts over 400 delegates annually and has become one of the most sought-after Africa events in the calendar.

If you have any questions about ALN expansion plans or would like us to introduce you any of the new Francophone members, please contact the ALN Management team on ALNManagement@africalegalnetwork.com


Expansion Inédite D’ALN (Africa Legal Network) Avec L’accueil De Trois Nouveaux Membres Francophones

ALN annonce l’admission de trois nouveaux membres, s’inscrivant dans sa stratégie d’expansion vers l’Afrique francophone. Les nouveaux membres sont basés en Algérie, en République de Guinée et au Maroc et ont rejoint officiellement ALN depuis le 1er mai 2017.

Depuis octobre dernier, l’alliance a intégré six nouveaux membres, portant au nombre de 16 les pays membres, et faisant d’ALN la plus grande alliance juridique de ce genre en Afrique.

Selon le président d’ALN, Dr. Cheick Modibo Diarra « La stratégie d’expansion d’ALN a été préparée avec soin depuis quelque temps maintenant, nous avons pris le temps de rechercher des cabinets qui correspondent à ALN, ceux qui répondent à nos exigences en termes d’indépendance, de compétence, d’intégrité, d’expertise et d’adéquation culturelle. »

Il ajoute : « Il est évident que le marché francophone, plus globalement le marché africain, recherche des avocats dynamiques, mobiles, aux pointes de la technologie moderne et qui peuvent apporter une expérience internationale en même temps que leurs connexions locales. C’est ainsi que se définit ALN. »

Les nouveaux cabinets membres sont dirigés par Safia Fassi-Fihri pour BFR & Associés au Maroc, Foued Bourabiat pour Bourabiat Associés en Algérie et Salimatou Diallo pour SD Avocats en République de Guinée. Ces trois cabinets travaillent étroitement ensemble depuis de nombreuses années et ont décidé de rejoindre ALN au même moment dans le cadre d’une stratégie commune, axée sur une croissance durable de leurs pratiques respectives en Afrique francophone.

Rejoindre ALN était une étape d’évolution naturelle au vu de la vision panafricaine de ces cabinets. En rejoignant ALN, ils acquièrent un avantage concurrentiel sur leurs marchés avec une capacité régionale et de fortes connexions panafricaines.
ALN considère cette expansion comme une étape de plus vers l’objectif de l’alliance de créer une pratique forte en Afrique francophone. D’autres membres francophones font déjà partie d’ALN : l’île Maurice, le Rwanda et Madagascar. ALN est déjà solidement enracinée en Afrique de l’Est et en Afrique Australe avec une large clientèle constituée par des fonds de capital investissement (private equity), de banques, de multinationales, d’Etat et d’institutions de développement.

ALN a maintenant des compétences linguistiques anglophones, lusophones et francophones intégrées, ce qui le distingue des autres réseaux africains, qui fonctionnent uniquement sur une base régionale ou de simples recommandations.

Karim Anjarwalla, un des fondateurs d’ALN, interrogé sur l’arrivée des nouveaux membres a déclaré que « ALN est en phase de « consolidation » depuis un certain temps, avec le recrutement d’une équipe de professionnels des fonctions supports pour soutenir efficacement les cabinets membres d’ALN. Maintenant que nous disposons de l’infrastructure et du personnel appropriés, nous sommes en mesure de conduire réellement nos plans d’expansion et de présenter un tout nouveau marché aux clients d’ALN ».

Anjarwalla affirme en outre que : « Le succès continu d’ALN en tant que conseil sur des dossiers transfrontalier vient de notre approche unique consistant à collaborer virtuellement avec des équipes basées dans plusieurs bureaux situés dans des pays différents. » ALN pourra capitaliser sur l’augmentation des échanges et des investissements entre l’Afrique francophone et l’Afrique anglophone en proposant à ses clients des ressources juridiques sur le terrain. Les membres d’ALN partagent également des ressources techniques et échangent leurs connaissances du marché, des opportunités d’affaires ainsi que des bonnes pratiques, ce qui les place dans une position idéale pour conseiller tout client cherchant à relier l’Afrique francophone et anglophone.

Les nouveaux membres ont ajouté ce qui suit :

Foued Bourabiat (Algérie) a déclaré que l’Afrique francophone jouera un rôle énorme dans le développement du continent africain. « Ce qui a attiré les nouveaux membres à rejoindre l’ALN, est le fait que les cabinets soient tous engagés dans l’idée de travailler ensemble et de combiner leurs forces respectives pour créer une empreinte de l’ensemble du groupe, qu’aucun cabinet pris individuellement ne pourrait développer seul. » Bourabiat a annoncé qu’une équipe francophone dédiée était en place pour coordonner les efforts d’ALN et travailler sur une couverture géographique globale de toute la région.

Safia Fassi Fihri (Maroc) note que les clients marocains ont développé un appétit significatif pour l’expansion de leurs activités vers le reste de l’Afrique. « BFR & Associés utilisera cette plateforme panafricaine pour prendre avantage des nombreuses opportunités qui existent pour les entreprises marocaines de pénétrer les autres marchés africains, particulièrement dans le secteur financier. »

Salimatou Diallo (Guinée) nous a indiqué que cette intégration constituait une première étape dans l’objectif d’ALN de développer son expertise en droit OHADA et que l’alliance regardera comment bénéficier de l’accroissement de l’activité commerciale des pays membres de l’OHADA. « Il est très excitant d’exercer aujourd’hui en Afrique pour un avocat, je pense que nous avons l’opportunité de changer la manière dont les prestations juridiques sont fournies dans la région – et ce pour le meilleur. »

L’équipe d’ALN se prépare également à organiser sa conférence annuelle à Dubaï en octobre, au cours de laquelle les membres accueilleront de nombreux panels de discussions avec des dirigeants d’entreprises clés de calibre mondial pour échanger sur les secteurs, les régions et les opportunités en Afrique qui offrent le plus grand potentiel d’investissement en Afrique francophone ainsi que dans le reste du continent. La conférence accueille chaque année plus de 400 participants et est devenue l’un des événements africains les plus prisés.

Si vous avez des questions à propos des plans d’expansion d’ALN ou si vous souhaitez être mis en relation avec les nouveaux membres francophones, contactez l’équipe ALN : ALNManagement@africalegalnetwork.com

5624 Views